Le confinement vu par… Arielle Dombasle et Nicolas Ker (Pure Médias)

Depuis le 17 mars, les Français sont appelés à rester confinés à leur domicile pour éradiquer l’épidémie du coronavirus COVID-19. A cette occasion, puremedias.com a décidé de demander aux personnalités du petit écran et du milieu de la culture de décrire cette période particulière de leur point de vue. Au tour d’Arielle Dombasle et Nicolas Ker, dont l’album « Empire » sortira le 19 juin, emmené par le titre « Just Come Back Alive ».

Arielle & Nicolas à la rédaction du journal Le Parisien

La série à regarder pendant le confinement ?
Nicolas Ker : Les 3 saisons de « Twin Peaks », particulièrement la dernière.
Arielle Dombasle : « Orange Is the New Black ». Je l’avais raté, je me rattrape.

Le film à regarder pendant le confinement ?
Nicolas Ker : « Shining », une comédie hilarante d’un père de famille tentant de massacrer sa famille lors d’un confinement d’un hiver dans un hôtel hors-saison.
Arielle Dombasle : « Lolita » de Stanley Kubrick et « La Petite » de Louis Malle car, en ces temps de confinement, eux sont confinés dans l’interdit de l’époque.

Le divertissement à regarder pendant le confinement ?
Nicolas Ker : Je n’ai toujours pas branché la TV de ma box à mon écran, par paresse. Par contre, lorsque je disposais d’une TV, j’adorais, sans ironie aucune, « Des chiffres et des lettres », ce grand moment de silence, de zen, et de gros plans de plantes vertes.
Arielle Dombasle : « Champs-Élysées » pour revoir Gainsbourg brûler un billet et les émissions américaines de variétés, « The Tonight Show » de Jimmy Fallon, pour revoir des plantades magistrales et des virtuoses inoubliables.

L’émission radio ou le podcast à écouter pendant le confinement ?
Nicolas Ker : Je ne saurais vous répondre, n’écoutant pas la radio ni de podcasts, mais je citerai les émissions de Philippe Bresson, de Mélanie Bauer et de Mathieu Culleron, car ce sont de vrais amis, et leurs questions pertinentes. J’imagine donc que leurs émissions et chroniques me plairaient sans en douter une seconde.
Arielle Dombasle : « Les Grosses Têtes », avec Laurent Ruquier, qui ne doutent jamais de rien et surtout du fait qu’on peut toujours rire de tout et avec n’importe qui.

L’album à écouter pendant le confinement ?
Nicolas Ker : Du Brian Eno période ambient.
Arielle Dombasle : « There is a Storm » de Nicolas Ker et son groupe Paris, « Les Faubourgs de l’exil » album solo de Nicolas Ker passablement inconnu et proprement génial.

L’initiative réseaux sociaux (personnalités ou anonymes) à suivre pendant le confinement ?
Nicolas Ker : Je suis désolé mais je n’en connais aucune. L’internet est avant tout pour moi une bibliothèque.
Arielle Dombasle : Tous les posts insta avec des animaux plus mignons tu meurs, je like à mort. The Ocean cleanup qui sont mes copains qui pick up the plastic (qui ramassent le plastique) all over the world pour réparer le monde. Challenge #Jesauveunesirène.

Le rendez-vous info (presse, TV, radio…) à suivre pendant le confinement ?
Nicolas Ker : Le « Huffington Post » pour sa concision. Je suis relativement informé en 15 minutes puis vais me faire cuire des œufs sur le plat.
Arielle Dombasle : La brillante Marie Richeux et son émission « Par les temps qui courent » sur France Culture, les replays d’Augustin Trapenard parce que je l’adore et « Par Jupiter » pour leur côté cash.

Découvrez « Just Come Back Alive » le premier extrait d’Empire, le nouvel album d’Arielle Dombasle & Nicolas Ker (sortie le 19 juin 2020) :