Le questionnaire d’à-peu-Proust (Libération)

Lui ressemble à un danseur de claquettes qui se serait fait dépouiller dans une impasse. Elle est comme votre appartement en ce moment: habitée. Côte-à-côte, on dirait deux magiciens recherchés par Interpol, en fuite à travers le monde à bord d’un dirigeable en forme de chaussure. En ces temps troublés, Nicolas Ker et Arielle Dombasle ne pouvaient que se retrouver. Empire, leur nouvel album, sortira le 19 juin. Encore planqués, ils se dévoilent à notre questionnaire.

Ça va, les murs ne se rapprochent pas trop?
Nicolas Ker: S’ils venaient trop près, ils seraient détruits par les trompettes de Jericho.
Arielle Dombasle: Les murs murmurent et ça me plaît plutôt…

La chanson ou l’album qui vous réconforte par dessus tout?
N.K.:White Light/White Heat du Velvet Underground. 
A.D.: Le requiem de Fauré post mortem.

Le film qui serait votre biopic caché?
N.K.:Maman j’ai raté l’avion
A.D.:Autant en emporte le vent

La plus belle phrase lue récemment? 
N.K.: «Choisissez bien, choisissez But.» 
A.D.:«Où est donc cet heureux temps où j’étais si malheureuse?»

Celle qui décrit le mieux votre état?
N.K.: «La nuit était noire». La seule phrase que Jean-Luc Godard a réussi à écrire pour débuter sa carrière romanesque. Il n’est pas allé plus loin et a immédiatement abandonné ses velléités littéraires.
A.D.:«Nous aurons des lits plein d’odeurs légères, des divans profonds comme des tombeaux et d’étranges fleurs sur des étagères écloses pour nous sous des cieux plus beaux.»

Comment osez-vous?
N.K.: Comment n’osez-vous pas?
A.D.:  J’ose toujours… Oui, j’ose…

Vous pensez continuer comme ça pendant longtemps?
N.K.: Evidemment, de façon métamorphique, la vie étant une apocalypse permanente.
A.D.: Une éternité.

L’image qui vous hante?
N.K.: Celle qui manque. 
A.D.: L’océan sous la tempête.

L’œuvre que tout le monde adore et que vous détestez?
N.K.: Je n’ai jamais détesté rien ni personne. 
A.D.: Dans le livre des records, la section dédiée aux plus gros mangeurs de choucroute du monde. 

Découvrez aussi « Just Come Back Alive », le nouveau clip d’Arielle Dombasle et Nicolas Ker, premier extrait d’Empire (sortie en Juin) :